>

EXEMPLES, TÉMOIGNAGES ET CONSEILS

sur la Communication avec les Animaux (CA)

Conversation à 4 avec 3 chiens

A propos de sa manie d'aboyer et son problème d'équilibre.

Samuel apprend a faire de la communication avec les animaux. Parfois, il a des doutes sur les réponses qu'il reçoit de ses chiens, car il les connaît bien et il n'est pas toujours certain, si la réponse qu'il reçoit vient de son imagination ou bien d'un de ses chiens. C'est pourquoi il m'a envoyé une photo de ses deux chiennes, Roxane et Sweedy et une photo de son chien, Lucky en me demandant de faire une conversation à distance avec eux pour demander :
1) à Sweedy si elle pourrait nous donner plus d'information au sujet de ses problèmes d'équilibre qui sont apparut à peu près à l'époque où elle a été mise en pension pendant quelques mois, chez un membre de la famille,

2) à Lucky, quel était sa vie avant d'arriver chez eux et pourquoi il aboie.

Voici la retranscription de notre discussion à quatre. Les deux chiennes, Roxane (teckel naine), Sweedy (yorkshire) et Lucky (labrador) :

Sachka : Bonjour tous les trois. Moi, c'est Sachka et Samuel m'a demandé de discuter avec vous, si vous êtes d'accord, parce qu'il voit qu'il arrive bien à vous envoyer des messages, car vous agissez en conséquence, mais il a parfois des doutes sur les réponses qu'il reçoit de votre part. Ce n'est pas toujours clair pour lui si les réponses viennent de lui ou de vous. Seriez-vous d'accord ?
Je les ai placés en face de moi, Roxane à gauche, Sweedy au milieu et Lucky à droite.

Roxane : Elle jette un rapide regard aux deux autres et s'avance immédiatement pour se placer juste devant moi, légèrement à ma gauche.

Sachka : Lucky, est-ce que tu serais d'accord de venir ?

Lucky : Seulement si Sweedy est aussi d'accord.

Sachka : Sweedy, serais-tu d'accord de venir ?

Sweedy : Elle a l'air un petit peu plus réservée. Peut-être parce qu'elle ne me connait pas, mais elle s'avance pour se placer juste devant moi.

Sachka : Lucky, veux-tu venir maintenant ?

Lucky : Il s'avance et se place légèrement à ma droite, ce qui fait que nous formons un cercle. Il a l'air quand même surpris de la situation, il ne s'y attendait pas du tout.

Sachka : Bien. Pour en savoir un peu plus sur votre manière de me communiquer des informations, je vais vous poser quelques questions. Roxane, comme tu es venue en premier, voudrais-tu me dire comment c'est de vivre avec tes deux amis ? Comment est la dynamique de groupe ?

Roxane : Je vois surtout que pour elle, Lucky est vraiment grand. Sa taille l'impressionne, car elle le voit un peu comme une immense montagne. Il a une sorte de rôle protecteur face à elle. Ceci dit, ils sont vraiment très différents. Elle l'aime bien, mais c'est un peu comme s'ils vivent chacun sur une planète différente, car il a parfois des réactions qu'elle ne comprend pas, c'est comme si il est anxieux parfois et elle ne sait pas trop comment agir face à ça, elle trouve que l'anxiété de Lucky prend parfois beaucoup de place.

Sachka : Merci. Je voudrais savoir ce que tu ressens par rapport à Sweedy, quel est ton rapport avec elle ?

Roxane : Elle montre immédiatement que les soucis d'équilibre que Sweedy rencontre parfois et dont Samuel m'avait parlé, l'inquiète.

Sachka : Tu sais quoi, on va essayer de faire quelque chose pour l'aider et peut-être même que j'aurai besoin de ton aide, si jamais tu serais d'accord ?

Roxane : Oui.
Elle a même l'air ravie de peut-être pouvoir faire quelque chose, car vraiment ça l'inquiète.

Sachka : D'accord. Maintenant qui d'autre veut parler ?

Sweedy : Elle s'agite un peu pour montrer qu'elle veut maintenant communiquer.

Sachka : Vas-y.

Sweedy : Elle me fait d'abord ressentir, qu'elle voudrait bien prendre plus de place, mais qu'elle n'a pas confiance en son corps qui parfois la trahi, du coup elle se sent moins solide, plus fragile et ça la perturbe beaucoup.

Sachka : Okay. Qu'est-ce que tu ressens pour Roxane ?

Sweedy : Elle me fait ressentir qu'elle aimerait beaucoup avoir le corps de Roxane, il est plus proche du sol et lui parait beaucoup plus stable. Et puis elle aime bien aussi sa personnalité, car elle trouve qu'elle ose plus qu'elle.

Sachka : Okay, je te remercie. Et toi Lucky, comment c'est cette dynamique de groupe ?

Lucky : Il me donne la sensation qu'il se sent responsable de la famille (chiennes + humains), il s'est donné le rôle d'être le gardien de cette famille, de veiller à sa cohésion et à son intégrité. Pour lui, il est là pour protéger chacun des membres de la famille et encore plus particulièrement les humains.

Sachka : Bien. Maintenant j'ai des questions de Samuel à vous poser quand à des événements passés. Sweedy, voudrais-tu me dire qu'est-ce que c'est que ces sensations dans ton corps, quand tu as ces pertes d'équilibre ? Est-ce que pour bien "sentir" tu me permets de "rentrer" dans ton corps ? Pas moi physiquement, mais énergiquement parlant.

Sweedy : Je la sens inquiète.

Sachka : Alors si tu es d'accord je vais d'abord t'aider à enlever cette peur.

Sweedy : Oui.

J'ai utilisé la technique de désensibilisation ciblée "sur moi pour elle" pour lui enlever la crainte, puis après environ quatre minutes, nous avons continué notre discussion.

Sachka : Bien maintenant que tu n'as plus peur, est-ce que tu acceptes que j'essaye ?

Sweedy : Oui.

Sachka : Okay, alors le but, c'est que tu vas me présenter ton dos et je vais "rentrer" par-là simplement pour "sentir" qu'est-ce que c'est cette sensation de déséquilibre. Tu es d'accord ?

Sweedy : Oui.

Sachka : Okay...

Sweedy : Alors ce que je ressens, c'est que l'omoplate de l'épaule gauche, là où ça rejoint la colonne vertébrale, c'est comme s'il y a quelque chose de mal placé. Je ressens une tension qui part de là et remontre le long de la nuque. Elle est désagréable et elle remonte aussi jusque dans la tête. Et puis j'ai aussi cette impression bizarre, comme si elle n'est pas bien installée sur ses coussinets, comme si elle est trop sur la pointe des pieds, trop en avant. Elle n'a pas vraiment d'assise sur ses "pieds", je ressens que ça risque de basculer en avant. Je ressens aussi que dans sa bulle (cette espace autour d'elle) il y a une sorte de masse gris-anthracite presque noire près de la nuque et des épaules. C'est comme si ça agissait comme un poids qui l'appuie et la fait basculer en avant. Et du coup il n'y a plus rien qui maintient l'arrière-train par terre. Comme plus assez de poids derrière.

Sachka : Okay, je vais sortir.
...
Comment c'était cette expérience pour toi ?

Sweedy : C'était chouette, j'ai enfin eu l'impression d'avoir accumulé un peu de poids. Je voudrais que tu recommences.

Sachka : D'accord je vais recommencer.

Sweedy : ...

Sachka : Donnes-moi maintenant le ressenti de ta respiration.

Sweedy : Je ressens sa respiration comme saccadée, et trop haute dans ses poumons. Si elle était située plus bas, elle serait certainement plus calme aussi.

Sachka : Quelle émotion tu ressens quand tu sens que tu vas perdre l'équilibre ?

Sweedy : J'ai peur.

Sachka : De quoi tu as peur ?

Sweedy : De la perte de contrôle et de ne pas maîtriser et de ce truc qui arrive sans crier gare.

Sachka : Ca arrive vraiment sans crier gare ? Tu n'arrives pas à sentir un peu avant quand ça va arriver ? Essaye de te remémorer les dernières fois où cela t'es arrivé, tu n'as pas ressenti quelque chose avant?

Sweedy : Elle me montre une image d'un arbre qui a perdu ses racines, elle se sent "déracinée". Elle me donne la sensation que c'est comme si elle a perdu son ancrage avec cette sensation qu'elle va décoller.

Elle a remarqué que c'est quand elle se sent plus anxieuse, stressée qu'elle respire en haut de la cage thoracique et qu'elle perd pied. Elle me donne cette sensation de passer en avant et qu'elle perd d'équilibre.

Sachka :
Bon je "ressors" de son corps....

Sweedy, tu te souviens qu'avant vous viviez dans une maison avec un jardin ? Tu te souviens de cette époque-là ? Comment c'était pour toi ?

Sweedy : Elle se sentait à cette époque, beaucoup plus insouciante et plus sûre d'elle, que maintenant.

Sachka : D'accord. Après tu es partie chez un autre membre de la famille pour quelques mois avec Lucky. Tu te souviens ?

Sweedy : D'un côté elle était bien et heureuse d'être à cet endroit et d'un autre côté, ses propriétaires (Samuel et sa compagne) lui manquaient terriblement. C'est surtout le soir qu'elle avait cette sensation de manque, au moment du coucher ou juste avant, mais heureusement que Lucky était avec elle, ça la rassurait.

Sachka : Et puis à un moment donné (au bout d'environ deux mois) Lucky est parti, il a rejoint Roxane, Samuel et sa compagne. Toi, comment tu as vécu ça ?

Sweedy : Elle me fait ressentir une grosse boule dans la gorge et dans les épaules, juste là où elle me la fait sentir tout à l'heure. Puis elle m'envoie l'image d'une maman-chien qui prend dans sa gueule son chiot par la nuque. Ca appuie sur la gorge, ça donne une tension au niveau des épaules et la nuque et cette sensation de ne plus avoir les pieds par terre. C'est à partir de là, qu'elle a en fait réalisé qu'elle a été transportée ailleurs, enlevée des siens, déracinée.

Sachka : Mais en dehors de ça, est-ce que tu étais heureuse dans cette maison ?

Sweedy : Oui, mais ce n'était plus pareil. A partir du moment où elle a réalisé qu'elle a été séparée des siens, c'est comme si quelque chose avait cassé en elle à ce moment-là. C'est à cette période que pour la première fois de sa vie, elle a réalisé qu'il pouvait lui arriver quelque chose. Rien que d'y penser, ça coince dans la respiration, qui est vraiment est trop haute.

Sachka : Alors j'utilise à nouveau la technique de désensibilisation ciblée "sur moi pour elle" pour rétablir au fur et à mesure, tout ce qu'elle a mentionné dans notre conversation qui est en lien avec ses problèmes d'équilibre. La respiration, le déracinement, la sensation de manque des siens, la sensation d'être trop en avant sur les coussinets, celle d'être comme coupée de son arrière-train, de perdre l'équilibre, de ne pas avoir assez de poids. Au bout de 40 minutes, je sens que cela va beaucoup mieux, mais que tout n'est pas encore parfait, je pense qu'il faudra refaire des séances à un autre moment.
Comment tu te sens maintenant ?

Sweedy : J'ai enfin retrouvé mon arrière train, j'avais l'impression que je n'avais plus vraiment conscience de cette partie de mon corps et que maintenant, j'ai enfin à nouveau la sensation d'être complète.

Sachka : Est-ce qu'il y a quelque chose que tu voudrais que je transmette à tes compagnons humains ?

Sweedy : Elle me fait ressentir qu'elle à pour eux un immense amour. Non seulement elle se sent en sécurité, mais aussi plus calme, quand elle est à leur contact. Comme s'ils sont son monde. Elle voudrait rester tout le temps avec eux pour toujours.

Roxane : Elle s'approche de moi et fait mine de me lécher le visage, pour me dire "merci" pour sa copine. Parce qu'elle était vraiment inquiète pour elle.

Sachka : Lucky, il parait que toi tu es le grand copain. Enfin Samuel t'appelle "mon grand copain".

Lucky : C'est amusant, car au moment où je lui dis ça, il se met à remuer la queue.

Sachka : Il parait que quand un être humain ou un enfant s'approche de Samuel, toi tu te mets à aboyer. Et il voudrait savoir pourquoi tu fais ça ? C'est quoi la raison ? Qu'est-ce que tu cherches à dire ?

Lucky : Je fais ça parce que c'est à moi de protéger. Pas forcément dans le sens qu'il considère que ceux qui s'approchent sont forcément des ennemis, mais il veut signifier que c'est lui le responsable et qu'il serait bien de passer par lui. Qu'avoir à faire avec un membre de la famille, c'est aussi avoir à faire avec lui, tout simplement. Et que tant que tout va bien, c'est okay, mais il reste quand même pour vérifier, pour surveiller.

Sachka : Lucky, quand vous habitiez dans une maison avec jardin, le fait que tu aboies n'est pas trop problématique, mais maintenant vous êtes en appartement et en plus il y a des visites. Sache que dans ce cas, c'est plus ennuyeux et qu'aboyer peut être mal interprété. Ce serait bien que tu n'aies plus besoin d'aboyer.

Lucky : Il m'explique que de son point de vue c'est par lui que le lien social extérieur de ce qu'il considère comme son troupeau (humains + chiennes) de famille devrait passer.

Je sens que là, qu'en se considérant comme "responsable" de la famille, il prend une place qui ne devrait pas être la sienne. C'est-à-dire qu'en voulant bien faire, ça se pourrait qu'une fois malheureusement ça dérape.

Sachka : Lucky, ton rôle est d'être avec la famille, mais pas de gérer la famille. Tu comprends ? Etre avec, c'est regarder qui vient, c'est venir sentir, c'est t'assoir à côté de Samuel et ainsi c'est une très bonne façon de dire : "Je suis là". Mais aboyer, c'est une très très mauvaise idée, parce que c'est mal vécu, mal perçu et après ça peut être mal interprété. Tant que vous n'aurez pas de jardin, ça peut avoir des conséquences plus ennuyeuses. Donc quand quelqu'un arrive, tu restes à côté ou derrière Samuel, parce que c'est à lui de te protéger et non pas l'inverse. Ce que tu fais, tu le fais très bien, mais tu prends trop de responsabilités. Ce n'est pas à toi de les protéger, c'est à eux de te dire quand ils ont besoin, en dehors de ça, tu ne dois pas intervenir, tu n'as rien à dire. Tu peux observer la situation, mais ça s'arrête là.

Lucky : Il baisse les oreilles, comme s'il avait été pris en faute.

Sachka : Mais je sais que tu ne voulais pas mal faire. Dis j'ai une question. Il paraît qu'un jour Samuel t'a retrouvé dans sa cours et il voudrait savoir comment tu es arrivé là ? C'était quoi ta vie avant ?

Lucky : Il commence par m'envoyer des images de murets qu'il suit, de la verdure, ça a l'air qu'il a pas mal marché, guidé par les odeurs.

Sachka : Quelle était ta vie avant ça ?

Lucky : Ca a l'air que quand il vadrouillait, il était jeune, car il a l'air plus mince et surtout dans sa tête, je le sens vraiment jeune, cette insouciance typique de la jeunesse.

Sachka : Tu avais un nom ?

Lucky : J'entends Madjic ou Mistic. Mais je ne suis pas certaine que c'est vraiment son nom, car je ne ressens pas en lui ce petit truc qui fait qu'on réagit quand on entend son nom. Peut-être est-ce parce qu'il venait d'être adopté et donc pas encore très habitué ou peut-être était-ce le nom d'un autre animal proche de lui et qu'il entendait souvent...

Sachka : Avant que tu marches, il y avait quoi ?

Lucky : Je ressens qu'il y avait des enfants, mais pas des enfants qui le touchent ou jouent avec lui. C'est plutôt que j'entends des enfants qui jouent un peu plus loin. Puis il montre qu'il était tranquillement installé sur de l'herbe dans un jardin privé près d'une maison et tout à coup il n'y avait plus de bruit. Cette famille (pour qui je ne ressens pas qu'il réellement un attachement) a pris la voiture et est partie. Alors je ne sais pas si c'était prévu ou s'ils l'ont oublié, mais tout à coup il s'est retrouvé là tout seul.

Sachka : Roxane, pendant le temps où Lucky et Sweedy était séparés de vous est-ce que tu as communiqué avec eux ?

Roxane : C'est surtout Sweedy qui lui a manqué. Oui, elle a communiqué avec eux. Mais elle était surtout bouleversée par tous ces changements (déménagement, séparation d'avec les autres chiens).

Sachka : Et toi Lucky, comment c'était pour toi ces deux mois loin de Samuel et de Roxane ?

Lucky : C'était plutôt cool. Je ressens qu'il n'est pas difficile comme chien, il est très à l'écoute de ce qu'il y a autour de lui et au fond très adaptable.

Sachka : Merci tous les trois pour cette discussion, c'était très instructif.
Les 3 chiens : Ils viennent tous me saluer chaleureusement avant de partir au loin.
Après quelques jours, voici le feedback de Samuel :


Bonjour Sachka,

Voila, je viens vous faire un petit retour.
Tout d'abord, c'est la première fois que je fais appel à un "animal communicator" et je ne suis vraiment pas déçu. Vous avez donné beaucoup de votre temps et je vous en remercie.

Alors, pour les changements, c'est Lucky qui est étonnant, car un de mes élèves entre dans mon bureau et il ne s'est pas mis à aboyer comme d'habitude. J'en étais tellement étonné, qu'à la fin de l'entretien, j'ai demandé à mon élève s'il avait entendu aboyer le chien, il me dit que non. D'habitude, il aboie et je dois le calmer et parler fermement pour qu'il se calme. Puis, pour le test, on l'amène dans la grande salle d'entraînement où de nombreux élèves étaient là, et pareil, il n'aboie pas, ce qui est étonnant. Poussant l'expérience, je demande à ma compagne de se placer au milieu des élèves, et là Lucky à craqué, il a aboyé, mais le l'ai calmé bien vite. Il aboie moins aussi quand Roxane ou Sweedy vont vers un élève pour demander une caresse, la Lucky regarde attentivement, et il aboie seulement lorsque cela dure trop longtemps. Donc c'est très favorable Sachka, cette discussion avec Lucky. Je lui dis moi-même que je n'ai rien à craindre, afin qu'il comprenne bien son rôle et sa place dans la famille. Par contre en promenade, il est toujours protecteur avec les deux femelles, lorsqu'un chien s'approche.

En ce qui concerne Sweedy, depuis la discussion avec vous, elle n'a pas fait de crise, ni perte de l'équilibre, mais parfois il peut se passer une semaine où deux sans qu'elle en fasse. En tout cas elle va bien. Je lui fais comprendre qu'elle ne risque aucun abandon de notre part.

Pour Roxane, cela nous à fait rire, quand vous dite que c'est la première à s'avancer pour la discussion, c'est vrai qu'elle s'adapte aux situations. En fin de compte c'est la plus solide.

Merci pour cette consultation Sachka
Samuel
Notes de Sachka :

Une semaine après Sweedy a fait une mini-crise alors même si Samuel a réussi à la calmer rapidement, il a dit qu'il lui fera des séances de désensibilisation pour aider à dissoudre ce qui reste d'impliqué dans son problème d'équilibre et aussi pour Lucky pour lui enlever ce qu'il lui reste de son habitude d'aboyer.
P.S. : Stp, partage autour de toi ce lien :

https://CommuniquerAvecLesAnimaux.Sachka.com

pour que d'autres qui vivent ou travaillent avec des animaux puissent eux aussi découvrir ce qu'est cette CA qui facilite tant le quotidien ;-)
.
.

Pour en savoir plus sur la Communication avec les Animaux :

Visite la boutique :-) et inscris-toi !

Apprendre et s'exercer à la Communication avec les Animaux et comprendre les animaux décédés.
.
Qu'est-ce que ce témoignage t'a apporté ?
Ca fait des années que je communique avec mes animaux, mais il ne m'est jamais venu à l'idée de faire une conversation à plusieurs en même temps. Merci beaucoup Sachka, c'est une excellente idée que je vais tester dès mon retour à la maison.
Romaine
c'est magnifique, je souhaite très fort vivre cela, je vais m'y mettre petit à petit, je les aime tellement. C'est passionnant et incroyable, ils sont d'une grande intelligence et plein d'amour, si le monde était conscient de tout cela. merci
Nadia
J'adore votre démarche, merci de partager tout ça avec nous.
François
.
Communiquer avec les Animaux avec Sachka
.
Terms & Conditions - Politique de confidentialité
Copyright © Sachka – Tous droits réservés