>

EXEMPLES, TÉMOIGNAGES ET CONSEILS

.

sur la Communication avec les Animaux (CA)

Faire communiquer des chats avant d'en adopter un

Nathalie a un chat d’environ 1 an, Cachou, qu'elle a récupéré dans un refuge. Elle a l'opportunité de prendre un chaton et se dit que ce serait une bonne chose pour lui d’avoir un compagnon.

Cependant, quitte à prendre un deuxième chat, autant que ce soit Cachou qui décide. Un jour, elle décide de lui demander et sa réponse fut plutôt mitigée entre la joie d’avoir un compagnon de jeu et la peur de perdre sa place. Cette peur était assez forte et s'exprimait sous la forme d'une crampe au niveau des abdominaux. Comme origine à cela, elle a capté que c'était certainement dû à une séparation brutale avec sa mère, comme si le propriétaire de la chatte s’était débarrassé des chatons en les mettant dehors, dans la rue, parce qu’il ne voulait pas les tuer. Ce qui collerait car Cachou est arrivé au refuge en juin 2009 et ils ont estimé qu’il était né en mars 2009.
faire communiquer 2 chats avant d'adopter
Le chaton, quant à lui, a une demi-sœur appelée Chanel, c’est pourquoi elle envisageait de l’appeler Coco ! Coco a en fait été trouvé et adopté par la maman de Chanel et elle pense que son père est un chat sauvage.

Afin de permettre à Cachou de ne pas rester bloqué dans cette ambivalence à cause de son passé, je le contacte grâce à une photo pour établir avec lui une conversation à distance :
Sachka : Salut Cachou, acceptes-tu qu'on discute ?

Cachou  : Je le vois qui bouge et fait mine de partir. Je ressens surtout qu'il est surpris que je m'adresse à lui alors qu'il ne me connaît pas.

Sachka : En fait, je voudrais parler avec toi à la demande Nathalie, à propos du malaise que tu ressens par rapport à la venue d'un petit chat. Peut-être que je peux t'aider à aller mieux, acceptes-tu de venir vers moi ?

Cachou : Après une longue hésitation, il vient s'asseoir devant moi, mais laisse quand même une distance entre nous. Il ne sait pas encore s'il peut avoir confiance.

Sachka : C'est au moment ou je t'ai envoyé une boule d'amour sous forme de lumière que tu as fait mine de partir, c'est ça qui t'a fait peur ?

Cachou : Oui, ça peut-être dangereux de se lier quand on ne connaît pas. Je sens qu'il met comme un mur entre nous.

Sachka : Je vais déjà commencer à t'aider pour ça, car je te sens "enfermé" et ce n'est pas nécessaire. D'accord?

Cachou : Tu peux essayer. Je sens qu'il ne me croit pas.
  
Sachka : Ca m'aiderais si tu acceptais que je rentre dans ton corps, pas moi, mais mon énergie, pour sentir de l'intérieur ce que tu ressens afin de le dissoudre. Je peux ?

Cachou : Non.

Sachka : Je dois préciser qu'à tout moment si ça ne te plait pas tu peux arrêter, tu es libre de partir.

Cachou : Après quelques instants… D'accord, mais au moindre truc qui ne me plaît pas, je pars.  Il s'avance tout doucement.

Sachka : Je vais rentrer par ton dos. Sache aussi que tous ceux qui en ont fait l'expérience avant toi on dit que soit ils n'ont rien senti, soit c'était super agréable.

Cachou : Il se tourne et me présente son dos.

Sachka : Je lui fais quelques séries de la technique que j'utilise pour aider un animal pour lui enlever cette crainte et cette barrière qu'il met entre nous. Puis j'enlève aussi deux traumatismes qui datent de quand il était tout petit. Le premier, c'est qu'il a reçu un coup sur le dessus de la tête, légèrement à gauche, d'un homme et il dit que c'est pour ça qu'il ne donne plus sa confiance immédiatement. Le deuxième, parce qu'il a eu la trouille de sa vie à cause d'un chien. Il m'a montré un gros plan d'une mâchoire de chien. Puis je "sors" de lui pour continuer la conversation.

Alors ? Comment t'as trouvé ?

Cachou : Vraiment bien, merci je vais beaucoup mieux et puis je sais que je peux te faire confiance maintenant.
  
Sachka : Est-ce que tu es heureux dans la vie que tu as ?

Cachou : Oui, mais je m'ennuie un peu parfois.

Sachka : Tu penses que c'est pour ça que Nathalie t'a proposé d'accueillir un chaton ?

Cachou : Peut-être, je ne sais pas.

Sachka : Et toi qu'en penses-tu ? Ca te dirait d'avoir un copain de jeu ?
  
Cachou : Je ressens exactement la même sensation que Nathalie a décrite dans son e-mail, comme une envie et en même temps un resserrement ou un rétrécissement musculaire au niveau de l'estomac, jusqu'en bas des abdominaux.

Sachka : Je sens que ça se crispe dans ton ventre, pourquoi?

Cachou : Il me montre qu'il a été mis dehors, à partir du moment où d'autres chatons sont arrivés là où il vivait. Donc pour lui l'arrivée d'un autre est signe de danger.

Sachka : Tu es d'accord qu'on t'enlève ça, parce qu'aujourd'hui non seulement tu es grand, mais en plus Nathalie t'aime vraiment très fort et pour rien au monde elle ne voudrait se séparer de toi. Tu comprends?

Cachou : Il se replace devant moi en me présentant son dos pour que j'entre à nouveau.
D'abord j'ai enlevé la peur de perdre sa place (d'être mis dehors avec la venue du chaton). Puis une fois cette peur réglée, j'ai enlevé la peur de ne plus être aimé qui venait de faire surface.
Puis, comme tout allait bien de ce côté-là, il m'a dit que c'était bon, mais qu'il commençait à s'inquiéter qu'il risquerait d'être dérangé dans ses habitudes, qu'il ne pourrait plus forcément tout faire comme il le veut.
Puis une fois cette inquiétude disparue, il m'a fait ressentir de l'appréhension face à l'inconnu de ce que sera sa vie au jour le jour, il ne connaît pas ce chat et ne sait pas si ils vont s'apprécier.
Une fois que vraiment tout était parti concernant ce sujet là, je ressors de son corps pour poursuivre la conversation, mais juste avant il dit :
Je me sens beaucoup mieux. Je voudrais bien le rencontrer ce chaton, avant de dire si je veux bien l'accueillir.

Sachka : Je comprends. Donc, tu me confirmes que tu ne ressens plus d'appréhension ?

Cachou : Non, je me sens maintenant parfaitement à l'aise, je suis juste très curieux de rencontrer ce chaton.

Sachka : J'ai une proposition à te faire, si tu veux on va essayer de le contacter maintenant, pour faire les présentations, qu'en dis-tu ?

Cachou : Il commence à s'agiter et cherche à fuir et à se planquer ????

Sachka : Mais de quoi tu as peur ?

Cachou : De ce qui est nouveau, de ce que je ne connais pas! Je n'ai même pas besoin de penser, c'est instinctif, il faut que je me planque !

Sachka : Sache que je n'amènerai personne avant que tu le choisisses. Okay ?

Cachou : Oui, tant mieux.

Sachka : Ce truc qui te fait réagir si fort, face à ce qui est nouveau ou inconnu, ça t'es arrivé pour la première fois de ta vie ? Tu vois, tu as eu peur au début de notre entretien, parce que tu ne me connaissais pas, puis tu as peur maintenant de rencontrer le chaton, alors que deux secondes avant, tu voulais bien le rencontrer. Tout ça indique qu'il s'est passé un jour quelque chose d'important dans ta vie qui est lié à ça et tant qu'on ne le taite pas, tu auras toujours ces peurs. Alors qu'est-ce qui s'est passé? Essaye de te souvenir, la toute première fois où tu as eu si peur par rapport à quelque chose de nouveau ou d'inconnu, c'était quoi ?

Cachou : J'entends plusieurs gros chiens qui aboient, un couvercle en métal (genre dessus de poubelle) qui lui  tombe dessus comme s'il tombait du ciel, qu'il évite de justesse et qui atterri dans l'herbe juste devant lui. Je sens qu'à cause de ça, il a associé que si c'est nouveau ou si il ne s'y attend pas ça peut être dangereux et il faut se planquer illico.

Sachka : Bon il faudra peut-être plusieurs séances, mais ça te dit qu'on essaye d'enlever ça aussi ?

Cachou : Oui, si c'est possible.

Sachka : J'entre à nouveau dans son corps. Je lui fais quelques séries, pour enlever le traumatisme initial, lié à cet événement. Puis je ressors de son corps.
On appelle le chaton ?

Cachou : Oui. Je le sens enthousiaste cette fois.

Sachka : Salut Coco, ça te dis…

Coco : Je n'ai pas le temps de terminer ma phrase, que le chaton m'arrive dessus au pas de course et vient me grimper dessus. Il est vraiment adorable.

Sachka : Est-ce que ça te plait le prénom Coco ?

Coco : Oui. Car c'est dit avec beaucoup d'amour.

Sachka : Je voudrais te présenter quelqu'un. Voici Cachou.
Puis je lui raconte un peu l'histoire que Nathalie m'avait écrit.

Cachou, voici Coco.

Coco : Je ressens qu'il a un peu peur, il se blotti dans mes bras. C'est parce que Cachou est resté réservé, et Coco ne sait pas comment interpréter cette distance entre eux.

Sachka : Cachou, s'il te plait appelle Coco. Je le vois qui s'allonge et appelle Coco, qui lui grimpe de dessus.
Alors Cachou, comment c'est d'être avec ce petit chaton ?

Cachou : J'aime bien, mais il faut tout lui apprendre. Et puis, je sens que ça va me faire beaucoup bouger…
 
Sachka : Ah, c'est ça les jeunes, mais suivant ce que tu lui apprends, vous pourriez être les meilleurs amis du monde. 
Je propose, de vous laisser faire connaissance, car c'est à vous deux que revient la décision de continuer à faire votre vie ensemble ou non. Pour que ça se fasse, il faut que les deux soient d'accord.
Alors je vous recontacte demain pour avoir votre réponse.

Les 2 chats: Les deux viennent me dire au revoir avant de partir ensemble.


Le lendemain... je les recontacte :


Sachka : Bonjour tous les deux, ça vous dit qu'on discute ?
  
Coco  : S'approche joyeusement pour venir saluer.
  
Cachou : avance tranquillement tout en miaulant à 2 à 3 reprises.

Sachka : Alors comment c'était ? Est-ce que vous avez eu l'occasion de faire connaissance ?

Les 2 chats : Oui.
  
Sachka : Alors qu'est-ce que tu en penses Coco ?

Coco : J'aime bien Cachou, il me laisse faire comme je veux, il me montre, mais n'impose pas.
  
Sachka : Ca te plaît ça ?
  
Coco : Oui. Il sait beaucoup de choses, mais il est timide et réservé, du coup je ne sais pas toujours ce qu'il pense et je ne sais pas s'il m'apprécie.
  
Sachka : Et qu'est-ce que tu as fait pour savoir ce qu'il pense?
  
Coco : Je le pousse, je le bouscule pour qu'il réagisse.
  
Sachka : Cachou, tu as entendu, Coco te voit comme timide et réservé, c'est vrai ?
 
Cachou : C'est surtout que j'aime bien avoir mon espace vital. Ca me permet de m'y sentir en sécurité. Quand c'est comme ça si on s'approche, je me sens vite envahi.
  
Sachka : Je comprends. Est-ce que tu te sens envahi quand Coco s'approche de toi ou te bouscule ?
  
Cachou : Ca dépend. Des fois j'aime bien et des fois ce n'est pas le moment et dans ces cas-là, je n'aime pas.
  
Sachka : On va tenter d'enlever ça si tu es d'accord.
  
Cachou : Oui.
  
Sachka : Quand tu n'aimes pas, comment tu le sais, c'est quoi la sensation dans ton corps ?
  
Cachou : Il me donne le sensation que c'est comme si il se fait le plus petit possible, il se ratatine (comme pour tenir sur un kleenex) et se sent oppressé dans la gorge, que ça l'empêche de respirer. Il me donne ce sentiment que face à ceux qu'il ne connaît pas, il ne sait pas comment se positionner et prendre sa place, d'où le réflexe de fuite ou d'attaque s'il n'a techniquement pas le temps de partir.
  
Sachka : Je "rentre" dans Cachou et traite avec la désensibilisation ciblée tous ces paramètres, jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien. Et j'enlève aussi cette grosse carapace qu'il a autour de lui, car elle le déssert beaucoup.
Comment tu te sens maintenant ?
 
Cachou : Parfaitement bien. Je ne me suis jamais senti aussi bien de ma vie. Ca a surtout changé à partir du moment où tu as enlevé la tension, la carapace autour de moi.
  
Sachka : Imagine que Coco arrive à un moment où tu n'as pas envie d'être dérangé. Qu'est-ce que tu ressens, maintenant ?
  
Cachou : Ca ne me perturbe plus comme avant. Je le lui dirai et s'il ne comprend pas, je le lui montrerai, mais je n'ai plus cette impression d'être atteint dans ma sécurité ou qu'il en va de mon intégrité.
  
Sachka : Est-ce que maintenant ça te plairait d'avoir Coco à la maison avec toi ?
  
Cachou : Oui. Il me montre qu'il aimerait ça, de jouer ensemble.
  
Sachka : Saches, que si tu ne te sentais pas bien, parce qu'un nouveau paramètre viendrait faire surface, tu peux me contacter à tout moment et je ferai de mon mieux pour t'aider.
  
Cachou : Okay. C'est marrant, parce qu'il devient presque câlin. Ce qui change beaucoup des premiers instants de notre première rencontre.
  
Sachka : Et toi Coco, toi qui viens d'assister à tout ça, tu comprends mieux la réserve de Cachou ?
  
Coco :  Il est mieux là, maintenant.
  
Sachka : Ca te dirait de faire ta vie avec Cachou ?
  
Coco: Je le sens triste à l'idée de quitter ceux qu'il aime. Et il est impressionné par l'inconnu de sa nouvelle vie possible.
  
Sachka : Tu veux que je t'enlève ça ?
  
Coco: Oui ?
  
Sachka : Je peux entrer dans ton corps ?
  
Coco: Je le sens inquiet.
  
Sachka : Cachou explique à Coco, ce que ça va lui faire.
  
...
  
Coco:
Il me présente son dos.
 
Je traite avec la technique que celle utilisée avant pour aider un animal avec ces paramètres.

Sachka :
Ils sont maintenant allongés dans les bras l'un de l'autre. Ils sont vraiment adorables et ont vraiment l'air bien ensemble.


Après réflexion Nathalie m'écrit dans un e-mail :

"Je pense que finalement je ne prendrai pas Coco pour plusieurs raisons :
Si je ne le prend pas il reste là où il est dans une maison en pleine nature, avec sa soeur avec laquelle il joue toute la journée. Or, je me connais, je suis trop sensible, et je culpabiliserai trop de lui avoir fait changer de vie pour moins bien alors qu'il n'en a pas besoin.
C'est un chaton à très forte personnalité, il n'a peur de rien, prend le dessus sur sa soeur bien plus âgée que lui (soeur d'adoption en fait) et lui vole la nourriture. Il va sans dire que Cachou serait "écrasé" sans doute, lui qui sent délicatement toute nourriture qu'on lui présente, il n'aurait même pas le temps de rien que Coco aura tout avalé.
C'est un futur chasseur hors pair (il tient de son père sûrement qui est un chat sauvage), à 4 mois il se jette sur les souris que rapporte sa mère et ne veut plus les lâcher! On lui donne de la brochette, il se jette dessus et même sur les poivrons! C'est le genre de chat qui ramènera un oiseau par jeu, et ça aussi j'aurai du mal... Mon Cachou me va bien pour ça, sa plus grosse prise étant la sauterelle verte !

Bref, je me dis que je prendrai un chaton dans un refuge comme ça j'améliore sa vie et pas le contraire, et un chaton de ville, qui ne décimera pas tous les oiseaux de mon jardin...
Nathalie"

Je trouve magnifique la démarche de Nathalie. C'est merveilleux de voir qu'il y a des humains qui cherchent vraiment à prendre en compte l'avis de leur animal avant de leur imposer un changement.

Et je trouve fantastique que grâce à la communication à distance avec les animaux, on puisse aussi faire des pré-présentations avant qu'ils se rencontrent pour "de vrai".

Sachka
P.S. : Stp, partage autour de toi ce lien :

https://CommuniquerAvecLesAnimaux.Sachka.com

pour que d'autres qui vivent ou travaillent avec des animaux puissent eux aussi découvrir ce qu'est cette CA qui facilite tant le quotidien ;-)
.
.

Pour en savoir plus sur la Communication avec les Animaux :

Visite la boutique :-) et inscris-toi !

Apprendre et s'exercer à la Communication avec les Animaux et comprendre les animaux décédés.
.
Qu'est-ce que ce témoignage t'a apporté ?
Il m'a apporté plus de claté dans la décision de racheter le cheval que je monte depuis 4ans et que je soigne en énergétique;à savoir que je lui demanderai son avis avant de tenter quoique ce soit;donc vous demander une communication dés que j'en aurai les moyens.
Isabelle
Je suis stupéfaite de ce genre de communication si précise. Comme je suis novice,une telle possibilité me paraît encore extrêmement lointaine.
Cordiales salutations.
Muriel
Bonjour Sachka,
C'est très mignon comme histoire. ce me fait penser un peu à Mélusine et son traumatisme quand elle était bb. C'est vraiment super la CI cela permet de ne pas ou moins faire d'erreur en faisant participer les principaux concernés.
Gros bisous à toi.
Véro
Je suis perplexe et de plus en plus intéressée par cette méthode - bonne journée -
Fabienne
Bonjour Sashka !
Il m'a fait comprendre un peu plus ce qu'ils pouvaient ressentir. (Mon premier témoignage que je lis.) C'est très gentil d'avoir voulue les aider et j'aimerais faire pareil, finalement. J'aimerais aussi te rencontrer pour parler avec mon chaton mais je crains que ce soit impossible. Merci beaucoup pour ce merveilleux témoignage je les lirait tous.
Bisous
Célia
.
Communiquer avec les Animaux avec Sachka
.
Terms & Conditions - Politique de confidentialité
Copyright © Sachka – Tous droits réservés