>

EXEMPLES, TÉMOIGNAGES ET CONSEILS

sur la Communication avec les Animaux (CA)

Conversation avec un cheval à propos de ses entraînements

Lors de mes cours et conférences, j'insiste toujours sur l'importance de ne pas s'en tenir à la première réponse reçue par un animal, mais de toujours chercher à creuser le sujet. A savoir ce qui se cache vraiment derrière ces premières informations.

Dans l'exemple avec Maestro (ci-dessous), on voit clairement que
si je m'étais arrêtée à ses premières réponses quant à son opinion sur ses entraînements, j'aurais fait fausse route. Car c'est en creusant le sujet, j'ai découvert que son "Non !" n'était pas aussi définitif qu'il en avait l'air... ;-)

Alors
mon conseil du jour :

"
Ne te contente jamais de la première réponse reçue. Creuse pour être sûr que ce que tu penses avoir compris correspond bien à tous les paramètres de ce que l'animal vit et voulait transmettre. Et adopter la conversation comme celle qu'on pourrait avoir avec un ami est un excellent moyen d'aller au-delà des apparences."

Actuellement Maestro est monté par un cavalier et une cavalière. Cette dernière m'a contacté parce qu'elle s'était faite jeter par lui lors du dernier entraînement. Il se trouve que c'est un cheval qui a changé plusieurs fois de propriétaire. A chaque fois tout est beau et rose au début, puis assez vite ça se dégrade et Maestro exprime son désaccord invariablement en faisant manger le sable à ceux qui se trouvent sur son dos.

Donc, j'ai contacté Maestro pour en savoir un peu plus sur les raisons de ses agissements et s'il y avait moyen de trouver une solution qui satisfasse tout le monde.

Voici la retranscription de ma conversation avec Maestro :
Sachka : Salut, moi c'est Sachka et je voudrais discuter avec toi à propos de certains aspects de tes entraînements. Serais-tu d'accord d'avancer vers moi pour qu'on discute ?

Maestro : Il me regarde l'air très surpris.
Tu peux me parler ? Un humain peut discuter ??? Trop cool ;-)
Puis il s'avance majestueux en développant les jambes antérieures très haut vers l'avant et légèrement sur le côté, un peu comme s'il était en représentation. Il me fait ressentir qu'il a un tempérament bouillonnant, il a du caractère et surtout... qu'il est sacrément fier de ce qu'il sait faire avec ses gambettes ;-)

Sachka : Merci d'avoir accepté :-)
Dis, je voudrais savoir pourquoi lors de ton dernier entraînement, tu as littéralement jeté ta cavalière dans le seul endroit boueux ? Elle pense que tu l'as fait exprès... tu voudrais m'en dire plus ?

Maestro : Parce que je ne veux pas aller plus loin.

Sachka : En compétition ou en technique ?

Maestro : Les deux.

Sachka : Pourquoi tu dis-ça alors que pour te présenter tu as fait un pas de jambes typique d'un travail fait avec un humain ?

Maestro : Je n'aime pas le stress, je n'aime pas être "élève", sérieux, toujours apprendre, travailler, ce n'est pas drôle.

Sachka : C'est pour ça que tu jettes tes cavaliers à partir d'un certain niveau ?
(il n'en n'était pas à son coup d'essai...)

Maestro : J'aime faire ce que je sais déjà faire, j'aime être fier de réussir quelque chose, car c'est une sensation très agréable que d'être à l'aise. J'aime bien quand mon cavalier m'admire et me trouve beau.

Alors que dans les entraînements plus poussés, c'est tendu. Je ressens beaucoup de pression, alors je me braque, parce que je me sens dévalorisé. En plus le cavalier ne me voit plus avec admiration, mais il a toute son attention sur ce qui manque, sur ce que je n'arrive pas encore à faire. On dirait qu'au bout d'un moment, ils deviennent tous obnubilés par les problèmes. Ce n'est pas une vie !

Sachka : Je comprends. Cependant avant de savoir ce que tu sais, tu as dû l'apprendre.

Maestro : Oui mais mon cavalier d'avant avait plein de problèmes techniques du coup j'ai pu y aller à mon rythme et surtout je ne savais pas que ce serait sans fin.

Sachka : Est-ce que tu aimes les compétitions ?

Maestro : Non, ça me donne l'impression d'être tout petit, j'ai peur, je stresse, il y a beaucoup de pression. Par contre j'adore les présentations, montrer ce que je sais faire et être admiré du public.

Sachka : Avant de jeter ta cavalière, as-tu essayé de le lui dire ?

Maestro : Oui, j'ai tourné la tête plusieurs fois, j'ai reculé quand elle a essayé de monter sur mon dos. J'ai essayé de lui montrer que je n'avais pas envie. Mais elle n'en a pas tenu compte, alors j'ai pensé que la mettre dans la flaque serait un message plus clair.

Sachka : Si tu avais le choix que choisirais-tu de faire ?

Maestro : Etre monté tout en s'amusant, apprendre des tours, progresser, mais en s'amusant, en rigolant, pas tendu, ni stressé ou dans le devoir, la contrainte.

Sachka : Donc en fait, tu serais prêt à aller plus loin ?

Maestro : Oui, si ce n'est pas le but, mais un moyen de s'amuser et de passer un bon moment de complicité entre deux amis. On pourrait aussi faire ces figures, ces sauts en dehors du manège.
Il me montre que dès qu'il va en promenade en campagne, c'est trop monotone pour lui, ça manque d'aventure.

Sachka : Okay, je vais lui dire. Et puis sache qu'elle aussi souhaite apprendre à discuter avec toi comme je viens de le faire. Qu'en penses-tu ?

Maestro : Il a l'air très surpris et enthousiaste aussi.
P.S. : Stp, partage autour de toi ce lien :

https://CommuniquerAvecLesAnimaux.Sachka.com

pour que d'autres qui vivent ou travaillent avec des animaux puissent eux aussi découvrir ce qu'est cette CA qui facilite tant le quotidien ;-)
.
.

Pour en savoir plus sur la Communication avec les Animaux :

Visite la boutique :-) et inscris-toi !

Apprendre et s'exercer à la Communication avec les Animaux et comprendre les animaux décédés.
.
Qu'est-ce que ce témoignage t'a apporté ?
"J'ai pensé que la mettre dans la flaque serait un message plus clair" :)
Hahah ! C'est un bon argument ! J'adore ce cheval, ses attentes et sa vision de la vie et des humains.
Je lui souhaite beaucoup d'amusement lors de futurs entraînements sans stress, ni pression.
Marine
Superbe échange. Je comprends très bien ce cheval. Qui a t'il de mieux que de pouvoir faire ce qu'on aime et non ce qu'on est obligé de faire!!!
mais lorsqu'on est entouré de gens agréable a vivre et de bonne humeur le travail laborieux passe mieux!!!
Merci
Nicole
C'est ce que je constate avec mon cheval, si je mets de la pression ça ne passe pas. Il faut que chacun y trouve un plaisir ou une satisfaction sinon le stress n'apporte rien de bon. Mon cheval qui aime jouer a besoin d'avoir un espace de liberté, je dois faire preuve d'imagination pour l'intéresser et l'amuser pour apprendre.Et surtout je le remercie chaleureusement quand il réussit quelque chose de difficile pour lui. Depuis que je lui parle en vis à vis ou à distance par la pensée la relation est bien meilleure. Grace à la communication, j'ai amélioré ma relation avec lui. Merci Sachka
Béatrice
Hello Sachka,

je viens de lire ton message et ne peux m'empêcher de rebondir par rapport à l'interprétation des messages reçus!
Comme je te l'avais dis il y a quelques semaines, j'ai risqué de perdre mes 4 chevaux en une journée suite à l'ingestion d'insecticide resté dans du foin après traitement de fuitiers. Bref, c'est surtout le début de l'histoire qui est intéressant dans ce qui suit: un matin, j'arrive au paddock et vois Lakota, la jument, littéralement coincée dans la maisonnette qui sert à distribuer le foin. Elle a enfiler non seulement son encolure, mais aussi ses deux antérieurs dans la petite maison. Je suis un peu énervée lorsque je la décoince et une fois qu'elle est de nouveau sur le plancher des vaches, je vais m'occuper du reste de l'équipe pour distribuer l'avoine...mais Lakota ne vient pas. Je l'appelle et non, elle ne bouge pas. C'est alors que je remarque que tout son arrière-train est bloqué. J'en déduis attivement que madame s'est fait mal en grimpant dans le distributeur et vais vers elle pour voir tout ça de près. Effectivement, les deux sciatiques, le sacrum et même l'atlas s
ont à mal!
J'entre en communication avec elle et lui demande pourquoi elle est montée là-dedans. Du tac au tac, elle me répond qu'il faut que je comprenne que le foin est mauvais! De mon côté, je viens d'engranger du foin de provenance étrangère et qui, il est vrai, n'est pas très appètent mais ai également à la grange un joli foin, bien fleuri et odorant... j'explique à ma jument que ma foi, cette année, avec la sécheresse, il faut que j'achète du foin à l'extérieur car il va me manquer de nourriture pour eux, surtout que cet été l'herbe ne sera pas assez abondante dans les pâturages pour pouvoir donner le tour. Sur ce Lakota m'envoie la couleur verte! Un beau vert appétent. Qu'est que j'en déduis? Bien évidemment qu'elle refuse le foin jaunâtre et voudrait le beau, fleuri et odorant. Donc, "bonne maman"ou plutôt "imbècile de première", je mélange le vieux foin avec celui qui est si beau pour rendre le repas plus sympa et sur ce rentre à la masion pour téléphoner à l'ostéopathe pour L
akota. Le soir je retourne à l'écurie pour les rations de fin de journée et vois Zingaro, le deuxième cheval, incapable de marcher. Il vacille, croise ses jambes, lève très très haut les postérieurs alors que Lakota tape dans le vide ou alors très violemment le sol. Je me retourne, Sherpa le poney n'arrive tout simplement plus à bouger, bloqué tant des antérieurs que des postérieurs et ses efforts pour uriner se soldent par deux minables petites gouttes. Quant à Morgane, la ponette noire, elle semble être la moins mal en point de l'équipe et souffre surtout de raider et de sensibilité podale prononcée.
Inutile de dire que là je suis prise de panique! Je passe d'un cheval à l'autre et ai l'impression que la vie s'en va doucement mais sûrement de chaque corps raidis par les spasmes et les crampes.

Je ne sais pas d'où cela vient, mais avec mon mari, à 10H00 le soir, nous entrepronons de changer la totalité du fourrage en vidant la maisonnette et en allant chercher un vieux fourrage de deux ans dans une autre grange au village. Nous vidons totalement l'eau des bacs et la changeons et qui plus est entreprenons de laver individuellement chaque sabot au savon d'alep et au jet car je pense à une allergie de contact avec un nouveau produit de traitement des sabots que je teste.
Nous finissons vers 01H00 du matin et sommes anxieux, épuisés et, de mon côté, en larme.
Au matin, la situation est terrible, les animaux sont tétanisés sur place, ne bougent qu'avec une peine énorme, Zingaro est en hypothermie, Lakota gonfle de partout, Sherpa ne peut toujours par uriner et ne fais pas un seul pas.
Dans l'urgence, j'appelle la clinique vétérinaire qui, au téléphone me dit"mais ma p'tite dame, vos chevaux sont en crise de fourbure". Verdict sans appel de leur part qui me fait grimper les murs de rage: non, je le sais, même si les symptômes peuvent y faire penser avec, il est vrai, une forte sensibilité podale, des pouls digités, une enflure des couronnes...d'autres signes ne trompent pas: INTOXICATION!!!!!!!! C'est la course contre la montre qui débute.
Je passerai sous silence les multiples choses enreprises (kinésiologie, thérapie florale, huiles essentielles, chromo, drainage lymphatique, ......) pour sauver la vie des 4 animaux qui de plus sont en état de choc. Un thérapeute de tout premier ordre me dira même qu'il est très très rare que la vitalité d'un être soit si basse alors qu'il vit encore! Et j'ai peur, je pleure, je suis épuisée à force de soin et de magnétiser chaque animal jusqu'au bout de mes forces pour les tenir à bout de bras: mais nous gagnons les premières batailles et trouvons le responsable: INSECTICIDE!!! Mon mari aura du faire des recherches jusqu'au près des fabricants eux-même pour obtenir des informations dignes de confiance quant aux produits! Les revendeurs rigolaient face à nos inquiétudes et interrogations....et pourtant ces produits attaquent le système nerveux des insectes et ont fait de même sur nos chevaux, tout simplement.
Lorsque j'ai compris que Lakota, en communication, m'avait bien dit: faut que tu comprennes que ce foin n'est pas bon, et que de plus elle m'avait envoyé la couleur verte, autrement dit celle du "foin maudit", je me serais tapé la tête contre les murs de rage, de colère contre moi-même! Pendant quelques jours, j'avais honte de regarder mes amis dans les yeux. Je n'avais compris et j'ai risqué de les tuer!

Aujourd'hui, si les batailles se gagnent les unes après les autres, la guerre n'est pas terminée. Mais j'ai bon espoir pour eux tous.

Voilà ce que je voulais dire: le mental peut-être hyper dangereux dans certain cas et il ne faut jamais hésiter à creuser une communication plus en avant. Ici, un manque d'info à failli tuer 4 chevaux, tout simplement!!!!!!

Meilleures pensées à toi, Sachka, et bonne journée.
Patricia

Réponse de Sachka :

Chère Patricia,
C'est complètement fou ce qui vous est arrivé !
Comme je te l'ai écrit la dernière fois, as-tu le nom de l'insecticide ou des insecticides qui sont à la cause de tous ces problèmes ?
Comme ça je pourrais diffuser le ou les noms afin de protéger les autres chevaux.
Bon courage et merci beaucoup pour ce commentaire qui servira certainement à d'autres…
Très belle journée à toi :-)
Sachka
Génial, ce cheval est un comique!
Marinette
Merci Sachka de nous faire partager ces moments forts et ton expérience: ah! si chaque cavalier pouvait être à l'écoute de son cheval et moins égoïste ...cela éviterait bien des conflits et tensions .Créer une harmonie et trouver le plaisir partagé avec son compagnon...là se trouve la clé du succés!
Caroline
.
Communiquer avec les Animaux avec Sachka
.
Terms & Conditions - Politique de confidentialité
Copyright © Sachka – Tous droits réservés